Quatre morts après une attaque au couteau dans la région de Naqab en Israël | Conflit israélo-palestinien


Un Bédouin palestinien a été abattu par un passant après avoir apparemment perpétré l’attaque, qui a blessé deux autres personnes.

Un Palestinien a été tué par balle après avoir, semble-t-il, perpétré une attaque à l’arme blanche près d’un centre commercial de la ville de Beer al-Sabe (Be’er Sheva), dans le sud d’Israël, tuant au moins quatre personnes et en blessant deux autres.

L’agresseur présumé a été identifié par les médias locaux comme étant Ahmed al-Qiaan, 33 ans, un enseignant originaire de la ville de Hura dans le Région du Naqab (Néguev), et avait été emprisonné pour ses liens présumés avec le groupe ISIL (ISIS). Il a été abattu par un passant dans une station-service, a annoncé mardi la police israélienne.

“Il semble qu’il s’agisse d’un seul terroriste qui s’est livré à une série de coups de couteau”, a déclaré mardi le porte-parole de la police, Eli Levy, dans des remarques à la Treizième chaîne de télévision. “Un civil a pris l’initiative, lui a tiré dessus et l’a tué.”

L’épave d’une voiture est vue sur les lieux de l’attaque dans un quartier commerçant de Beer al-Sabe [Reuters]

Les médecins ont déclaré que trois femmes et un homme avaient été tués par l’agresseur et qu’au moins deux autres personnes avaient été blessées, dont une grièvement.

Les médias palestiniens ont rapporté que la police israélienne a effectué un raid à Hura plus tard mardi, fermant des routes et entourant la résidence d’al-Qiaan. Un tribunal israélien l’avait condamné en 2015 à quatre ans de prison après l’avoir accusé d’être membre de l’EIIL.

Le bureau du Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré dans un communiqué que les forces de sécurité étaient “en état d’alerte maximale”.

“Nous agirons vigoureusement contre les opérations terroristes. Nous suivrons et arrêterons ceux qui leur ont fourni une assistance », indique le communiqué.

Pendant ce temps, le Hamas, le groupe qui gouverne l’occupation bande de Gazaet le Jihad islamique palestinien, ont salué l’attaque.

Israël
Quatre personnes auraient été tuées par l’agresseur présumé, qui a ensuite été abattu [Reuters]

Le porte-parole du Hamas, Abdel-Latif al-Qanou, a déclaré que “les crimes commis par l’occupation” contre le peuple palestinien ne peuvent être accueillis que par de tels “actes héroïques”.

Le porte-parole du Jihad islamique, Tariq Salmi, a déclaré que l’attaque était “une réponse naturelle aux crimes d’occupation dans le Naqab”, ajoutant qu’Israël “réalisera une fois de plus que notre peuple ne se rendra pas”.

Bédouins palestiniens au Naqab font depuis longtemps l’objet de discrimination alors qu’Israël a poursuivi ses projets de remplacement des villages bédouins par des villes réservées aux Juifs. Ils se voient souvent refuser les services publics, notamment l’eau, l’électricité et les établissements d’enseignement.

Quelque 300 000 Bédouins palestiniens qui détiennent la citoyenneté israélienne vivent dans la région, qui représente environ la moitié de la masse continentale du pays.

Au moins 30 % d’entre eux vivent dans quelque 35 villages « non reconnus » menacés de démolition et sont considérés comme des « intrus » par le gouvernement israélien.

Les forces israéliennes ont régulièrement exécuté des ordres de démolition dans la région, arguant que ces villages n’avaient pas de permis de construire, mais les habitants ont déclaré qu’il était impossible d’obtenir un permis pour construire légalement.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.