« S’il était blanc, il le serait toujours » : Canada MMIWG | Upandu


Dans cette série en six parties, Al Jazeera raconte l’histoire de femmes et de filles d’une autre race qui ont disparu dans un horrible accident de rue en Colombie-Britannique, au Canada.

Attention : L’article suivant traitera de certaines choses qui peuvent offenser certains lecteurs.

Colombie-Britannique, Canada – Brenda Wilson a consacré les 27 dernières années de sa vie à aider les familles des femmes et des femmes disparues et tuées (MMIWG). C’est stressant, mais c’est le but de sa vie.

Tout a commencé lorsque son jeune frère a été retrouvé mort. Ramona Wilson était une Première nation Gitxsan et n’avait que 16 ans.

Elle a disparu à Smithers, dans le nord de la Colombie-Britannique, le 11 juin 1994, lorsqu’elle a dit à sa mère qu’elle allait rendre visite à un ami et qu’elle pourrait assister à une fête de remise des diplômes ce soir-là.

Le lendemain, lorsque sa famille a découvert qu’elle n’était pas venue voir son amie et que son petit ami lui avait téléphoné pour la chercher, ils ont appris que quelque chose n’allait pas du tout. Ils se sont adressés à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), mais la GRC ne semble pas partager leurs inquiétudes.

“La GRC n’a pas aidé, je ne me souviens pas des enquêteurs”, a déclaré Brenda, par une journée très froide et effrayante à Prince George, la plus grande ville du nord de la Colombie-Britannique.

Il dit : « Nous avons mis des affiches et de nombreux amis et parents les cherchaient.

Mais Brenda n’a pas participé à la recherche. Il ne voulait pas retrouver le corps de sa sœur, explique-t-il.

« Je pensais qu’elle avait été kidnappée, arrêtée et battue. Avaient-ils faim ou froid ? J’ai prié pour qu’elle se sente mieux. “





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.