De nombreux réfugiés fuient vers la Méditerranée pour se ravitailler | Problèmes de migration


Les sauveteurs ont déclaré que 65 à 70 personnes se trouvaient sur la plate-forme pétrolière de Shell où elles « ont travaillé toute la nuit ».

Plus de 70 personnes qui souhaitent traverser la Méditerranée ont fui vers la raffinerie de pétrole avant d’être remises aux autorités tunisiennes, au géant Shell et au Rescue Service.

Le train de sauvetage Louise Michel a annoncé mardi dans un communiqué qu’il avait secouru 31 personnes dans un voilier avant la saison alors que “65 à 70 autres personnes ont travaillé toute la nuit sur la plate-forme pétrolière de Shell” alors qu’elles embarquaient.

Shell en Tunisie a confirmé qu’un nombre sans précédent de migrants a atteint sa tour Miskar, située à environ 120 km (75 miles) au large des côtes tunisiennes, à 20h00 à Tunis (19h00 GMT) lundi.

“Les migrants ont été aidés en leur fournissant de l’eau, de la nourriture et des vêtements secs”, a indiqué l’entreprise, ajoutant qu’elle en avait informé les responsables du gouvernement tunisien.

Il ajoute : « Les migrants ont été évacués avec succès vers le navire tunisien le 4 janvier 2022 vers 14 heures pendant Tunis ».

Le Louise Michel est un ancien sous-marin français de 30 mètres (98 pieds) décoré par l’artiste britannique emblématique Banksy, l’un de ses sponsors.

C’est l’un des rares navires de sauvetage opérant en Méditerranée, ainsi que des milliers de réfugiés essayer d’atteindre l’Europe chaque année, généralement sur des bateaux perdus et surpeuplés.

Il n’est pas rare que certains des plus vulnérables puissent fuir vers des plates-formes de coquillages, malgré les utilisateurs avertissant que cela pourrait être dangereux.

Plus de 115 000 personnes sont arrivées par mer en Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre et à Malte l’année dernière, avec environ 1 800 morts ou disparus, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.